La préhistoire au quotidien

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionvers la boutique de Paléobox

Partagez | 
 

 Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Sam 7 Nov 2015 - 17:58

Bonjour à tous,
Ayant enfin pris le temps de réunir toute la logistique nécessaire, j'ai donc caressé l'espoir de copier un tantinet LuckyLode dans ses exploits de Maître du Feu...mal m'en pris, j'ai maintenant bigrement mal aux mains et mis à part beaucoup de fumée, il n'y eu point de feu, pourtant il n'y a pas de fumée sans feu, ne dit on pas ?
Voici donc le commencement :
Dans un jardin à Olonne sur mer, de l'Onagre en quantité industrielle, c'est matériau creux à moelle, avec suffisamment de bois :


et de l'Eupatoire, c'est aussi un matériau creux à moelle :


Et près de chez moi, du Sureau :


D'où en final, mon stock de drilles :


J'en ai aussi fait avec le noisetier de mon jardin, la planchette est en noisetier, j'ai gardé le morceau de lierre pour de futures planchettes, j'ai aussi de l'arbre à papillons.

1 - A l'aide d'une masse et d'un ciseau à bois ( ok, avec un silex taillé en guise de burin et une grose pierre cela aurait fait plus paléo...), je sépare un rondin en noisetier sec (2 et 3)
4 - je prépare ma drille en noisetier, qui n'est pas bien droite, mais bon on fera avec, et je garde précieusement (6) les copeaux de l'écore et les résidus de grattage pour mon futur feu.



J'obtiens en final 2 planchettes en noisetier et une drille en noisetier:


Une nouvelle drille en sureau, au centre la moelle, mais je ne l'ai pas utilisée cette fois ci, je la garde pour plus tard, l'écorçage à produit une forte odeur d’ammoniaque, curieux :


Et donc, après moult efforts en vain, de la sciure noire à marron, de la fumée, beaucoup de fumée, plus de main, ou du moins 2 choses rouges à souhait et fort douloureuse avec des extrémités pendantes, 5 environs de chaque cotés, mal aux bras, etc... etc... la liste des maux serait trop longue :


Avec le noisetier, j'ai abandonné dès le début, je n'arrivais à rien, j'ai donc continué avec une drille d'une plante dont je ne connais pas le nom, je l'ai récupéré sur l'ile d'Oléron fin septembre, c'est aussi un matériau creux, elle n'est pas tout à fait cylindrique mais plutôt carrée, rectangulaire en section, mais bon, on fait avec ...



On vois mieux le coté carré sur ce plan, et l'autre est le noisetier :


Résultat sur une des cupules avec la drille en noisetier :


Gros plan sur les cupules utilisée avec ma plante inconnue, on vois bien le plot central, les parties brulées sont plutôt lustrées, ça a beaucoup fumé mais pas de braises, je pense que mes encoches sont trop importantes en terme d'ouverture, il faut que je recommence avec des encoches plus fines, plus étroites :


Pour ma première expérience, je suis bigrement content d'avoir pu apercevoir beaucoup de fumée en tournant mes petits bouts de bois, mais cela aurait été un vrai plaisir simple que de voir de la braise, ça sera donc pour ma prochaine tentative, si mes mains reviennent à elles d'ici là, même pour taper au clavier, j'ai mal au doigts.

Pour finir sur une note de fraicheur, pendant que je cherchait mon Sureau sur les bords de la Moine près de Cholet, j'ai découvert ce splendide spécimen de Fusain "Bonnet d'évêque", c'est juste "Beau".


Merci d'avance pour tous vos précieux conseils.
Patrice
Revenir en haut Aller en bas
ringot
Chasseur d'ours des cavernes
avatar

Nombre de messages : 1830
Age : 65
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Sam 7 Nov 2015 - 18:24

Patrice_17 a écrit:
Bonjour à tous,
Ayant enfin pris le temps de réunir toute la logistique nécessaire, j'ai donc caressé l'espoir de copier un tantinet LuckyLode dans ses exploits de Maître du Feu...mal m'en pris, j'ai maintenant bigrement mal aux mains et mis à part beaucoup de fumée, il n'y eu point de feu, pourtant il n'y a pas de fumée sans feu, ne dit on pas ?


J'obtiens en final 2 planchettes en noisetier et une drille en noisetier:


La drille en noisettier c'est absolument super... mais il faut la prendre bien droite et du diamètre équivalent à mon petit doigt (J'ai de bonnes paluches!)
Par contre la planchette en noisettier je ne suis pas fanatique... le lierre un peu tendre est bon mais le top du top est encore le peuplier!



[quote="Patrice_17"]Pour finir sur une note de fraicheur, pendant que je cherchait mon Sureau sur les bords de la Moine près de Cholet, j'ai découvert ce splendide spécimen de Fusain "Bonnet d'évêque", c'est juste "Beau".

[quote]
C'est beau mais bien toxique!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steinzeiterlebnis.de
Dilet
Chasseur d'ours des cavernes
avatar

Nombre de messages : 1654
Localisation : garrigues sud du Gardon
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Sam 7 Nov 2015 - 20:28

Beaux efforts et bien racontés ce qui ne gâte rien .
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
zeanluc
Chamane de la Tribu
avatar

Nombre de messages : 7601
Age : 54
Localisation : Sud de Paris
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Sam 7 Nov 2015 - 22:23

La planchette me semble trop "verte", le côté un peu vermoulu par exemple avec le lierre est idéal. J'ai récupéré de la vergerette ainsi que du peuplier bien vieux et sec. Demain je tente l'expérience !

_________________
La vérité est tailleur !
Revenir en haut Aller en bas
Rotamanu
Nomade


Nombre de messages : 9
Localisation : Saint Mammès
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Dim 8 Nov 2015 - 10:36

Bonjour
Je suis content qu'il y ait d'autres passionnés qui fassent l'expérience du feu par friction en rotation manuelle.
J'ai quelques remarques à faire sur ta première expérience.

Avant de s'énerver en rotation manuelle il faut d'abord essayer le bois en rotation à l'archet. Ainsi tu économiseras tes mains. Tu fais un porte foret en sureau ou en bambou sur lequel tu emmanches un échantillon de la drille. Si ça ne fonctionne pas franchement à l'archet, ce n'est pas la peine d'essayer en rotation manuelle.

Il faut enlever toutes les aspérités de la drille pour ne pas écorcher les mains. Il faut se mouiller les mains légèrement pour ramollir la peau et augmenter l'adhérence. Relis mon tutoriel feu par friction en rotation manuelle. Il est au nom de zenluc mais c'est moi qui l'ai écrit et j'ai fait appel à lui pour le poster.

J'ai mis presque un an pour arriver à un taux de réussite de 80 % et j'ai consommé un tube de crème Nivéa mains, de la pommade Cicatryl et des pansements.

Maintenant mon record c'est une braise en 13 secondes sans forcer et sans s'abimer les mains.

Bonne continuation.

Rotamanu.
Revenir en haut Aller en bas
zeanluc
Chamane de la Tribu
avatar

Nombre de messages : 7601
Age : 54
Localisation : Sud de Paris
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Dim 8 Nov 2015 - 19:04

L'expert a parlé et voici le lien vers le tutoriel de Rotamanu : http://paleobox.forumactif.com/t3338-tutoriel-feu-par-friction-en-rotation-manuelle

_________________
La vérité est tailleur !
Revenir en haut Aller en bas
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Réponse globale en remerciement   Lun 9 Nov 2015 - 14:59

A Rotamanu, Zenluc Ringot, dilet et d'autres si j'en oublie....désolé.

J'avais bien "bu" à souhait le post de Rotamanu et l'idée de l'embout m'était venu en "dormant". Et oui, j'étais très content de regarder son post, car quelques jours avant, lors d'un songe, j'avais eu l'idée, ou plutôt, l'idée me fut transmise, je ne sais comment, mais je la tenais là, de me servir d'un bonne canne de marche, solide et longue, avec une partie plus fine pour la rotation, façon venturi, et au pied un embout à "tout faire", dans lequel je pourrais glisser une pointe en os taillée, histoire de chasser ce qui me passe sous le nez, d'y loger une pointe de harpon dentelé, ou tout simplement un bout de drille pour le feu.
C'est ma grande fainéantise qui m'a conduit à imaginer cela, car driller debout avec le poid de la canne et le pied posé sur la planchette me semblait plus confortable et plus économique énergétiquement parlant, ce qui reste encore à démontrer.
Je prends bonne note de toutes vos remarques, je pense aussi que mon noisetier est trop vert, j'ai coupé les branches en novembre 2014 et laissé sécher devant chez moi, mais aux intempéries.

L'odeur de fumée est fort persistante dans la maison ce qui ne plaît pas à ma tendre épouse mais elle consent toutefois à me laisser  m'adonner à ce rare plaisir  de la "Drille à main", n'y voyez là rien de déplacé, pour ce que j'ai pu lire ici et là sur le forum, la tendance au dérapage contrôlé est vive mais ne dure pas, donc indulgence.

De plus, par chance, mes détecteurs de fumées, n'ont pas bronchés, je me suis arrêté assez tôt dès les premières fumées, pour me mettre à l'extérieur.

Je pense retourner chercher du Sureau plus gros pour bricoler la drille tel que l'explique Rotamanu.
Pour le grip au niveau de la drille, j'avais pensé à entailler la zone de rotation en spirale dans les deux sens afin de faire un moletage pour mieux accrocher, mais effectivement, en crachant dans mes mains, ça fonctionnait pas mal.

J'avais aussi pensé à mettre une rouelle en plomb en bas de drille pour faire un lest et plus d'inertie de rotation, mais le fait que l'on drille gros en haut et petit en bas, la rouelle ne tiendrait pas, sauf dans le cas de l'embout ou une pierre percée pourrait faire l'affaire et améliorer la pression, si toutefois cela est affaire de pression.

Je n'ai plus mal aux mains pour l'instant...mais ça va pas durer

A bientôt
Patrice
Revenir en haut Aller en bas
LuckyLode
Chasseur de Mammouths
avatar

Nombre de messages : 606
Localisation : Allier
Date d'inscription : 10/01/2014

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Mer 11 Nov 2015 - 22:26

Désolé de répondre que maintenant, j'avais bien lu ton post mais assez occupé en ce moment... 

Alors tout d'abord: bien venu au club  Razz tu verra, c'est une activité addictive, on t'auras prévenu!

Ceux qui ont essayé le feu par friction l'ont compris, le proverbe pas de fumée sans feu est faux... (ou pas...) Avec mes expérimentations j'ai compris que quand ça fume, la température est bonne, crois moi Wink Donc si l'on applique la règle du triangle de feu, ça devrais marcher... Pourtant non! Il faut savoir que pour faire du feu il faut aussi respecter les proportions. Avec le feu par friction on a des températures extrêmement basses (minimum 250°C il me semble?). Pour comprendre essaye d'allumer une poutre en chêne avec une allumette. Tous les éléments sont la, carburant (bois), oxygène (air), chaleur (la flamme de l'allumette). Mais ce n'est pas pour autant que ça marche... Le feu par friction c'est exactement pareil mais ca n'est pas aussi facile a voir. Pour pouvoir allumer le carburant (sciure dans notre cas) il faut que les proportions de notre triangle correspondent. Avec une température tellement basse, tu peut comprendre qu'il faut un carburant extrêmement fin, et assez d’oxygène en même temps. Pour avec un carburant assez fin, tout se joue dans les essences de bois utilisées. Tu peut comprendre que la sciure de tilleul (qui est un bois très léger) s'enflamme beaucoup plus facilement que de la sciure de chêne. Et comme la drille elle aussi produit autant de sciure, il faut un truc super léger pour avoir un mélange qui marche. Il y a un autre point très important, c'est la couleur de la sciure. Si tu coupe ton bois avec une scie, la sciure a la même couleur que le bois logiquement. Mais malheureusement ça non plu ça ne marchera pas. Avec la friction, la sciure se carbonise. si tu as testé le briquet a battre tu as compris a quel point le coton carbonisé prend plus facilement braise que du coton pur. Maintenant l’oxygène: prends du bois le plus sec possible pour commencer, quite à le faire sécher à l'intérieur. Oublie pas que l'humidité n'étouffe pas seulement le feu mais le refroidit aussi. Notre corps est la meilleure exemple, on a chaud, on transpire et on refroidis... Pour avoir assez d’oxygène la aussi le choix du bois est primordial. plus la sciure est fine, moins elle se tasse et il y a donc plus d’oxygène dans le tas. L'encoche aussi est très importante, elle va permettre a la sciure de s’évacuer sur un endroit précis et se concentrer sur le point de friction qui est le plus chaud. Mais encore faut il qu'elle soit assez large pour permettre à l'air d'arriver en bonne quantité. Trop large et la drille se barre. Encore un point très important dans ce processus primitif mais pourtant assez compliqué. Bref je parle beaucoup et je n'ai pourtant pas tout ditmais  je pense être clair: respecte aussi les proportions de ton triangle. 

Alors mon premier conseil c'est continuer car ce n'est que comme ça qu'on réussit. Il y en a qui réussissent du premier coup (avec du matériel à moi qui est prouvé par ex) et il y en a qui leur faut plus de temps. Je te conseille une tentative par jour, pas plus, ni moins. Tu as déjà remarqué que si on fait plus, nos chers mains s’abîment et après c'est foutu pour quelques jours. En essayant tous les jours tes mains vont s'habituer, il va y avoir de la corne sur des endroits ou tu n'en a probablement jamais eu. De plus tes muscles vont se muscler petit à petit. Oui ce mouvement n'est pas du tout commun, une poussée de force vers le bas bras tendus, serrage de la drille entre les mains aussi bras tendus, tout ça en faisant un mouvement de glissement (ou plutôt frottement) des mains pour faire tourner la drille dans une position qu'on a pas l'habitude de faire. Bref, pas évident quoi!

Je te conseille aussi d'expérimenter avec différentes matériaux, drilles et planchettes. C'est comme ça que j'ai réussit moi. J'avais récolté différentes drilles et planchettes, et un jour j'ai trouvé la combinaison qui marchait. Ça marchait tellement bien que j'ai usé la planchette (30 cm de long au moins) en deux jours. C'était le fameux mariage massette/lierre. De cette expérience j'ai surtout appris que tous les drilles de la même espèce ne marchent pas forcément bien. Il en est de même pour les planchettes. J'ai eu du lierre magique, qui marchait avec tout et du lierre impossible... A ce jour la je n'ai toujours pas compris pourquoi mais j'ai appris a reconnaître un peu mieux ce qui va probablement marcher, ou ce qui a peu de chance de marcher. Donc pour résumer, essaye différentes espèces mais récolte aussi différentes échantillons d'une même espèce. 

Pour tes expériences, oublie le noisetier (planchette ET drille), ça ne marche pas bien du tout. Pour la tige carrée, je ne connais pas le nom mais j'ai essayé aussi, ça marche mais oublie pour le début. Essaie de prendre pour la drille de la vergerette, sureau, bouillon blanc, cardère, chardon, armoise... Pour la planchette le mieux reste le tilleul, lierre, peuplier... Personnellement je fais mes encoches plus profond. C'est à dire jusqu'au centre du point de rotation. Ceci permet une bonne entrée d'air, du plus il y aura plus de sciure en contact avec le point le plus chaud!

Tiens nous au courant de tes expérimentations. C'est très motivant de voir un post détaillé comme le tiens!
Revenir en haut Aller en bas
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Persévérance   Mer 11 Nov 2015 - 23:02

Bonjour Rotamanu,

Merci pour tous tes conseils, je vais persévérer dans cette voie et cela tous les jours enfin presque.
Aujourd'hui, je profitais de ce jour férié et du beau temps pour ma cueillette d'Orties et j'ai pris quelques drilles au passage.
Le vert du haut c'est du genet, c'est super bien droit, les trois du milieu c'est un genre de chardons à petites boules d'1cm, pas le gros chardon, les 3 dernières du bas, c'est du sureau.


Je suis tombé sur un endroit magnifique près de la Moine, où se trouve une quantité de sureau impressionnante, Orties, Ronces, etc....un bonheur.



L'Ortie c'est pour mes cordelettes, et les fougères, dans un premier temps pour agrémenter mon exposition, et ensuite j'essayerais d'en extraire des fibres pour mes cordelettes.

Mais je vais reprendre la drille dès Lundi Soir, j'ai commencé mon équipement avec une drille en sapin faite à la machine et en embout en sureau :

La moelle est une matière extraordinaire, on ne peut la tordre dans l'axe longitudinal, mais elle se compresse et se tord horizontalement, tout comme l'amadou, on doit pouvoir l'aplatir pour en faire une sorte de pansement, ça à l'air hyper propre comme matière.

L’ennui c'est que le trou n'est pas bien centré, en outre il est parfaitement cylindrique, mais ma drille est d'un diamètre plus petit, je vais donc devoir combler l'interstice avec quelque chose, de l'autre coté, j'ai des petits bouts de sureau qui rentrerons bien dans l'orifice.
Je vais aussi tailler une nouvelle planchette dans mon bout de lierre, mais il me semble trop jeune d'aspect, pas assez pourris, j'en ai repéré sur des troncs de chênes dans mon endroit magique.
L'idée, serait de faire une cordelette en ortie suffisamment robuste pour supporter la drille à l'arc, comme cela, j'aurais fait du feu 100% qu'avec des objets naturels et juste mes deux mains et mon cerveau, c'est cela l'idée, un genre de "Rotamanu" en quelque sorte, mais avec des mains de fonctionnaire, nul n'est parfait.

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Vergerette   Mer 11 Nov 2015 - 23:08

zeanluc a écrit:
La planchette me semble trop "verte", le côté un peu vermoulu par exemple avec le lierre est idéal. J'ai récupéré de la vergerette ainsi que du peuplier bien vieux et sec. Demain je tente l'expérience !

Bonjour Zeanluc,

Comme tu parlais de Vergerette, j'ai jeté un oeil sur gou-Ogleu, et miracle, je reconnais cette plante, j'en ai dans mon jardin, des blanches, mais ça m'a l'air bien fragile pour faire une drille ??? je vais regarder cela de plus près.

Patrice
Revenir en haut Aller en bas
ringot
Chasseur d'ours des cavernes
avatar

Nombre de messages : 1830
Age : 65
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Mer 11 Nov 2015 - 23:13

LuckyLode a écrit:



Pour tes expériences, oublie le noisetier (planchette ET drille), ça ne marche pas bien du tout.

Tiens donc!

Mon record avec une drille en noisettier et une planche en peuplier (je crois...) et de 5 secondes! (avec archet)
Donc pour moi la drille en noisettier c'est super!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steinzeiterlebnis.de
zeanluc
Chamane de la Tribu
avatar

Nombre de messages : 7601
Age : 54
Localisation : Sud de Paris
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Jeu 12 Nov 2015 - 4:17

Il faut bien laisser sécher et avoir une drille d'un diamètre du petit doigt environ. Tu peux aussi adapter la technique de Rotamanu avec une drille plus solide porte mèche

_________________
La vérité est tailleur !
Revenir en haut Aller en bas
LuckyLode
Chasseur de Mammouths
avatar

Nombre de messages : 606
Localisation : Allier
Date d'inscription : 10/01/2014

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Jeu 12 Nov 2015 - 8:03

ringot a écrit:
LuckyLode a écrit:



Pour tes expériences, oublie le noisetier (planchette ET drille), ça ne marche pas bien du tout.

Tiens donc!

Mon record avec une drille en noisettier et une planche en peuplier (je crois...) et de 5 secondes! (avec archet)
Donc pour moi la drille en noisettier c'est super!

Tu as essayé de la faire tourner à la main?

On parle ici de rotation manuelle, et c'est pas du tout la meme chose que avec l'archet ou on a beaucoup plus de force (paumelle) et plus de vitesse (archet). Jaques Colina Girard a fait la meme erreur dans son livre. Il n'as fait que des tests avec l'archet. 

J'ai bien sur essayé la drille en noisetier à la main et je peut te garantir qu'il faut y aller pour obtenir une braise avec. Il faut plusieurs minutes et ça c'est dur car on s'épuise très vite avec cette technique alors que avec d'autres espèces il faut quelques secondes seulement. 

Donc oui la drille de noisetier marche bien avec l'archet mais évite pour la rotation manuelle.
Revenir en haut Aller en bas
10000
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 138
Localisation : 47
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Lun 16 Nov 2015 - 21:12

Comme Lode pour le noisetier.

T'es pas loin Patrice_17. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Mer 11 Mai 2016 - 15:34

zeanluc a écrit:
Il faut bien laisser sécher et avoir une drille d'un diamètre du petit doigt environ. Tu peux aussi adapter la technique de Rotamanu avec une drille plus solide porte mèche

Bonjour à tous,

Plus je regarde les vidéos de Luckylode et plus j'enrage car j'ai fort mal aux mains et lui, il fait ça en quelques secondes !!!
J'ai donc récidivé mais avec un résultat cette fois ci !
Beaucoup, mais beaucoup de fumée, mais après environ 4 à 5 minutes d'horreur et de douleurs au mains, poignets, coudes, etc.... j'ai eu ma braise.
le comble c'est qu'elle était sans doute là depuis 1 à 2 minutes, mais je me suis énervé sur la drille et la fumée m'empêchait de voir la sciure  correctement, de ce fait j'ai attendu d'avoir un gros paquet de sciure pour souffler dessus et voir la braise.
J'ai appris au moins un truc, c'est qu'il faut savoir s'arrêter de temps en temps pour regarder le petit tas de sciure et souffler doucement dessus des fois que...

Je sais, j'ai de belles chaussettes....mais aussi un porte drille pour fainéant pour pouvoir driller debout ou tout du moins un peu vouté.
Toujours la même planchette en noisetier un peu trop jeune, mais sèche et une drille en sureau aussi un peu jeune mais sec.
Sur cette photographie, on peut constater que le porte drille est tout de même utra-rectiligne vis-à-vis des drilles naturelles.



Et je drille, je drille, et ça fume, ça fume ça refume mais pas de braise, j'ai mis une feuille de pissenlit dessous histoire de pouvoir récupérer la sciure, j'avais oublié de le faire au début...




Là le moral en prends un coup, j'ai hyper-ultra mal aux mains et aussi au pied qui tiens la planchette, ça tourne de moins en moins vite, c'est saccadé, ça fume quasiment plus et toujours  rien à l'horizon...snif


mais il y a de la sciure, sauf qu'en final, à m'énerver comme un abruti sur ma drille, j'ai atteint le fond de la planchette, la planchette faisait pourtant l'épaisseur de la drille, sauf que c'est celle que j'avais déjà utilisée l'autre fois et elle était déjà à plus de 50% du parcours...je serais un genre de paléo-radin que cela ne n'étonnerais pas...
Enfin bon, lassé, je fini tout de même par m'arrêter et ô miracle, il n'y a pas de braise mais la sciure semble fumer toute seule, étrange phénomène :


J'ai failli tout mettre en dehors de la feuille tellement c'est hyper léger, mais en soufflant dessus j'ai eu la surprise de voir non pas une "petite braise", mais une super maxi énorme braise qui certainement devait être là depuis un paquet de temps, couillon comme je suis j'ai continuer de driller jusqu'à plus de mains...

je sais, je suis très mal rasé, voir pas du tout...mais regardez cette braise, non de d'là de non de d'là !!! mais elle ne pèse rien, le simple fait de souffler dessus la déplace, c'est hyper fragile, et comme un couillon dans mon empressement à driller, j'en ai oublié de confectionner un petit nid pour l'accueillir....triple buse
J'ai donc regarder avec quelques larmes (de douleur...) ce petit joyau ma première braise se consumer et finir par s'éteindre après un temps impressionnant !
Prochain matériel : une planchette en pin "pourrie" et une mini drille en Buddleia (arbre à papillon) et l'autre je ne sais plus en quoi, mais elle m'a fortement plût car la moelle à l'intérieur est marron et non blanche comme sur les autres essences, il me semble qu'il s'agissait d'un laurier mais je n'en suis pas sûr du tout, c'était à Oléron il y a une quinzaine de jours.

La technique à l'archer, ça sera pour quand j'aurais réussi avec mes mini-drilles et la corne de mes mains !!
A bientôt.
patrice
Revenir en haut Aller en bas
LuckyLode
Chasseur de Mammouths
avatar

Nombre de messages : 606
Localisation : Allier
Date d'inscription : 10/01/2014

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Mer 11 Mai 2016 - 21:37

Bravo!

En observant ta sciure est trop noire, c'est pas étonnant que ca s'envole quand su souffles dessus.

Pour moi t'utilises du bois trop dur.

Continue comme ca, moi aussi je suis passé par la 😃
Revenir en haut Aller en bas
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Mer 18 Mai 2016 - 17:07

LuckyLode a écrit:
Bravo!

En observant ta sciure est trop noire, c'est pas étonnant que ca s'envole quand su souffles dessus.

Pour moi t'utilises du bois trop dur.

Continue comme ca, moi aussi je suis passé par la 😃

Ô Saint LuckyLode, en ce moment il pleut ici, cependant sur les bords de la route qui mène de chez moi à mon boulot, j'ai repéré moult plantes qui feraient de formidables drilles, je vais donc m'arrêter et en récupérer...
Grâce à tes vidéos, je viens de mettre dans mon smartphone préhistorique les photographies des molènes et autres bouillon blanc, les bardanes, cardaires, et autres aster que je compte bien mettre de coté d'ici à fin juin dans le but de driller, driller, et re-driller.
J'ai repéré aussi des roseaux massettes, mais il y a de l'eau autour et je déteste l'eau...des mares noires, c'est inquiétant et ça sent mauvais....
J'ai aussi récupéré une caméra thermique pour faire prendre par mon fidèle apprenti quelques photographies histoire de voir à quelle température la drille monte.
A bientôt pour mes futurs exploits d'apprenti "maître du feu"...
hé hé hé
Patrice
Revenir en haut Aller en bas
nono189
Chasseur de Mammouths
avatar

Nombre de messages : 531
Age : 669
Localisation : Sous le Puy de Dôme
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Mer 18 Mai 2016 - 19:08

Ha oui bien le coup de la caméra thermique. Ça permettra de bien préciser les température auxquelles la braise se crée. Bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
zeanluc
Chamane de la Tribu
avatar

Nombre de messages : 7601
Age : 54
Localisation : Sud de Paris
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Mer 18 Mai 2016 - 22:25

hâte d'avoir les résultats

_________________
La vérité est tailleur !
Revenir en haut Aller en bas
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Drille en devenir   Ven 20 Mai 2016 - 11:37

Donc, comme je le disais la dernière fois, voici quelques exemplaires que j'ai trouvé intéressant à récolter.
Un genre d'ombellifère, des Apiacés en fait, style carotte sauvage :

ça donne ça à l'intérieur, mais je pense qu'il faut encore attendre pour la récolter car elle est trop verte pour le moment :


Et une autre plante du même genre, enfin je pense, qui doit être une Thapsia Maxima, mais rien n'est moins sûr, la plante à ce stade du développement fait un peu plus d'un mètre soixante, il est probable qu'il s'agisse en fait de l'Angélique, ça y ressemble fortement :


Celle là donne ça à l'intérieur, c'est creux, mais il semble ne pas y avoir de moelle, en, outre, elle est pleine de sève liquide, donc je pense qu'il faut attendre les chaleurs pour la récolter et la faire sécher...

Voilà, donc en ce moment ce qui se trouve sur les bords de routes du Maine et Loire.
Sinon, pour la Vergerette, j'ai de belles Asters violettes dans mon jardin, mais elles ne seront intéressantes que vers fin septembre début octobre les drilles et question séchage, c'est pas du tout la bonne période...
Pas de Molène dans le coin pour l'instant, j'essaye de repérer les jeunes pousses de Bouillon blanc avec leur aspect duveteux, mais rien de rien.
A bientôt avec de nouvelles photographies de mes tests.
Patrice
Revenir en haut Aller en bas
Patrice_17
Membre de la Tribu


Nombre de messages : 24
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 15/10/2015

MessageSujet: Expérience de l'archer   Mer 31 Aoû 2016 - 11:31

Dans un dernier post je disais : "Prochain matériel : une planchette en pin "pourrie" et une mini drille en Buddleia (arbre à papillon) et l'autre je ne sais plus en quoi, mais elle m'a fortement plût car la moelle à l'intérieur est marron et non blanche comme sur les autres essences, il me semble qu'il s'agissait d'un laurier mais je n'en suis pas sûr du tout, c'était à Oléron il y a une quinzaine de jours."

C'est chose faite mais pas concluante....
Ma corde était soit trop serrée, soit trop lâche, j'avais peur de casser a drille en serrant plus, trop de frottement au niveau de la paumelle, un vrai bazar



et ma planchette en pin, vraiment trop pourrie



Les choses semblent toujours plus facile en regardant Youtube que lorsque l'on est aux commandes...
De la fumée, beaucoup de fumée, mais point de sciure en braise contrairement à la drille à main où je réussi mieux l'exercice.

Je sent que c'est une histoire de réglage et de compromis entre diamètre de la drille, longueur de la drille et frottement sur la paumelle, quand j'aurais trouvé le bon équilibre, ça devrait mieux fonctionner.
Je vais regarder mes vidéos favorites du Maître Lucky, ça me donnera du courage.

Cordialement
Patrice
Revenir en haut Aller en bas
Etnoc
Chasseur-Cueilleur
avatar

Nombre de messages : 93
Localisation : Herblay 95
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   Lun 9 Oct 2017 - 16:43

Essais moi aussi mais échecs et bonjour les mains
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drille à main ou ma tentative de copie de LuckyLode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [3e] : Sujet de réflexion - qui a une bonne copie d'élève sous la main ?
» Calcul à la main d'une ACM [RESOLU]
» Moïse a traversé la mer avec un coup de main de la nature
» comment aider quelqu'un qui souffre et refuse la main Tendue ?
» comment noter une copie dont le plan est apparent (EAF) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PaleoBox  :: Expérimentation :: Le feu-
Sauter vers: