La préhistoire au quotidien

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionvers la boutique de Paléobox

Partagez
 

 quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 15 Jan 2019 - 8:52

Bonjour,
En fait, si on regarde bien les outils du Paléolithique Supérieur, il semble qu'il n'y ait pas beaucoup ayant pu servir à travailler le bois. Ils apparaissent plus tard. Par conséquent, avec les outils qu'ils détiennent, travailler le bois prendrait beaucoup de temps, surtout s'il s'agit de travail de précision sur le bois. S'ils avaient beaucoup travailler le bois, sans doute auraient-il eu l'ingéniosité de créer des outils comme la hache, par exemple. Pourtant, pour fabriquer un traineau, il faut de la précision sur le travail du bois, de même pour une charpente. La seule chose qu'on peut se demander, c'est comment ils se procuraient des branches ou des troncs d'arbre pour monter leur tipi, peut-être en exerçant une force dessus, en tirant avec des lanières de cuir. Au niveau des outils de cisaillement, pas grand chose en vue, à part des outils pour lesquels cela prend du temps à cisailler. Et si des outils comme la hache n'était pas aussi importante qu'au Néolithique, sans doute était-ce parce qu'ils n'en n'avaient pas une grande utilité, ne travaillaient pas souvent le bois et donc, peut-être pas de moyens de transport ou d'habitat avec beaucoup de bois.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 15 Jan 2019 - 8:55

Bonjour,
On a beaucoup plus d'outils pour travailler les peaux, les os ou la chasse ou la pêche...
Denis
Revenir en haut Aller en bas
Dilet
Chasseur d'ours des cavernes
Dilet

Nombre de messages : 2033
Localisation : garrigues sud du Gardon
Date d'inscription : 16/02/2008

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 15 Jan 2019 - 9:29

Peut-être avaient-ils remarqué que les castors mettent à bas des troncs de 20 cm de diamètre en une nuit avec leurs seules dents . Il y a  d'autre part du bois flotté , transporté lors des débacles qui peut servir . Enfin , pourquoi ne pas imaginer que les côtes de gros gibiers puissent servir de patins pour des traineaux : dans le mammouth tout est bon ( comme dans le cochon Laughing ) ont pu se dire nos ancêtres , et ils savaient débiter des défenses .
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 15 Jan 2019 - 10:39

Bonjour,
En fait, je pense que le bois mort n'est pas de bonne qualité, en plus, il est attaqué par les mousses, champignons, insectes... Par très résistant et sûr, du bois tendre, c'est mieux. On peut utiliser un burin pour couper un arbre et fendre le bois, reste à savoir si on peut comparer l'action d'une hache et d'un burin pour déterminer l'efficacité des deux outils. Je vais regarder cela. Reste que les hommes sont ingénieux, ils ont créé l'aiguille à chas, alors, pourquoi ne pas être passé à la hache aussi ?
Le burin et le travail sur le bois leur surfaisait-il ? Peut-être peut-on trouver une réponse à cela...
Je vais chercher.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
Cham07
Chasseur-Cueilleur


Nombre de messages : 50
Age : 26
Localisation : Ardèche, viviers
Date d'inscription : 29/12/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 15 Jan 2019 - 11:00

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Panneau_
Revenir en haut Aller en bas
Dilet
Chasseur d'ours des cavernes
Dilet

Nombre de messages : 2033
Localisation : garrigues sud du Gardon
Date d'inscription : 16/02/2008

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 15 Jan 2019 - 18:59

Le bois flotté n'est pas forcement du bois mort ; des tronc emportés par une crue gardent quelquefois leurs feuilles pendant quelques semaines et ensuite passés en mer ils sont imprégnés de sel et résistants .
Pour la question de hache qui te turlupinait , va voir le dernier post de Ringot sur Altamira , tu trouveras des réponses .
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMer 16 Jan 2019 - 9:27

Bonjour,
Merci pour le message, je vais regarder.
Sinon, en ce qui concerne les moyens de transport, si on opte pour le traineau comme moyen de transport à terre, aucun archéologue n'a parlé de découverte d'indice ou preuve d’existence de cet engin, à ma connaissance.
Ensuite, pour le fabriquer, on peut le réaliser entièrement sans clou ou pointe, juste en emboitant les morceaux de bois, il faut ensuite pouvoir abattre un grand arbre et non un arbuste.
C'est réalisable si on peut trouver l'équivalent de nos outils actuels au Paléolithique pour le réaliser, tel qu'une hache, herminette, tranchet, rabot, ciseaux...
A voir si l'équivalent de ciseaux en pierre sont assez solides pour travailler le bois aussi, de même que les autres outils qui ne seraient pas en métal...
Denis
Revenir en haut Aller en bas
Migoo
Chasseur d'ours des cavernes
Migoo

Nombre de messages : 1813
Age : 1948
Localisation : plutôt loin du Gardon mais de temps en temps dedans
Date d'inscription : 16/09/2006

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMer 16 Jan 2019 - 20:28

Des inuits (ou des populations sibériennes, je ne sais plus mais je vais rechercher la référence) construisaient des patins de grands traîneaux en peaux mouillées puis roulées qu'ils laissent ensuite geler. Le bois n'est donc pas indispensable pour fabriquer des éléments rigides lorsqu'on dispose de températures glaciales...

Il nous est difficile d'imaginer toutes les solutions et astuces que pouvaient employer les paléolithiques,  d'autant que leur environnement naturel a complètement disparu et n'a pas d'équivalent actuellement.

Les archéologues le savent bien, c'est pour cela qu'ils partent des données archéologiques et formulent des hypothèses, au lieu de formuler des hypothèses sur le fonctionnement des sociétés préhistoriques et d'imaginer des systèmes à la lueur de ce que nous connaissons aujourd'hui en essayant d'imaginer comment les préhistoriques auraient pu répondre à leurs besoins avec nos moyens actuels.

_________________
Tout a l'air utile jusqu'à ce qu'on l'achète
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 7:27

Bonjour,
Merci pour la réponse, effectivement, j'essaye de lier les découvertes archéologiques avec le mode vie actuel des peuples du froid. Ainsi, dans ma démarche, je tente de voir  comment on peut faire un traineau en bois avec les outils du Paléolithique Supérieur, sachant qu'il faut les assembler en emboitant par exemple les morceaux de bois, sans doute faut-il de gros morceaux de bois aussi, par conséquent, je cherche à identifier les outils anciens adaptables pour ce travail. Ensuite, effectivement, on peut penser aussi au cuir pour cela.
Maintenant, je cherche les contraintes qui font qu'en hiver, les populations peuvent être uniquement sédentaire et pas nomades et si le transport n'est pas le seul moyen d'être nomade en hiver car il faut faire du stock de combustible, d'eau...
Ensuite, il existe un autre facteur qui fasse qu'on pourrait établir un modèle de vie et que je vais exposé ici : Le mauvais temps l'hiver... Les Dolganes n'ont pas d'activités par mauvais temps à l'extérieur de leur tente l'hiver. De même, ils évitent de s'éloigner ou sortir quand les températures sont trop basses. Là, il s'agit de conditions physiologiques de l'être humain.
Cela implique une fois de plus que l'on doit faire des stocks pour vivre sur place sans pouvoir aller à la chasse ou chercher d'autres ressources.
J'ignore quelles sont les mauvaises conditions et combien de temps elles durent, mais, sans doute y a-t-il les périodes de tempêtes de neige, peut-être quand la neige tombe aussi, quand il y a trop de vent et quand les températures sont extrêmes, sans doute - 40° ou - 30°C, j'ignore s'il y a une grosse différence de ressenti entre - 40°C et - 20°C, peut-être que ça gèle encore plus...
Chez les Dolganes, en tous cas, faute de place à l'intérieur, on limite le stockage dedans, il est réalisé devant le campement, en général, des huttes sur pilotis pour éviter que les animaux y accèdent et des fosses. Dès qu'il fait beau, le foyer est sorti dehors et les activités sont menées dehors, sinon, tout se fait dedans.
Par conséquent, on peut voir que vivre dans le froid implique un mode de fonctionnement qui peut difficilement être différent dans le temps et l'espace : Avoir des stocks et se protéger du froid et des intempéries. Cela implique une moins grande possibilité de nomadisme.
Maintenant, je songe à un modèle lié au fait que la majorité des camps retrouvés se trouvent près de fleuves, dans des vallées ou bassins, qu'on a aussi retrouvé des carcasses d'animaux travaillés par des hommes où les os ont été décharnés, mais les os, abandonnés.
Cela indique que les hommes du Paléolithiques pouvaient avoir deux campements incompatibles l'un et l'autre : Un proche des gués au bord des fleuves ou rivières où on peut faire des massacres pour tuer suffisamment d'animaux pour faire des stocks, mais exposé au froid et un campement d'hiver abrité du froid mais trop éloigné des gués.
Ces camps ne doivent pas être trop près des fleuves pour éviter les crues.
Courant Printemps et automne sont les deux périodes de migrations des animaux où on peut chasser massivement.
Au Printemps, vu qu'on passe une période aux températures positives, on sèche ou fume viandes de gibier et poisson, l'hiver, on n'en n'a pas besoin, on peut le faire, mais on peut les conserver dans la glace, par conséquent, moins de fumage ou séchage et donc, on peut tuer encore plus d'animaux pour passer l'hiver.
l'automne, on chasse pour stocker dans le campement d'hiver, le Printemps, on chasse surtout pour la période de nomadisme où on doit se déplacer pour s’approvisionner en diverses ressources minérales, comestibles ou non et activités sociales. Durant les 4 mois de saison chaude, tous les approvisionnement non comestibles peuvent être stockés au camp d'hiver. On retourne ensuite au camp d'été, soit pour pêcher, soit pour chasser et si les animaux ne migrent pas tous à la même saison, on peut se retrouver avec divers passages, mais aussi des saisons où les animaux se regroupent pendant les saisons de rut et de frayage pour les poissons (automne).
On se ravitaille au camp d'été, puis, on repart pour un nouveau site d'approvisionnement, on retourne stocker au camp d'hiver, puis on retourne au camp d'été se réapprovisionner en nourriture.
Une fois l'hiver arrivé, on regagne alors le camp d'hiver où on dispose de stock, rien n'empêche de poursuivre la chasse et le ramassage de bois durant l'hiver, mais on a des stocks pour passer l'hiver.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 7:43

Bonjour,
Du bassin de la Seine au bassin de la Dordogne, les campements semblent se situés dans ces bassins, les abris d’approvisionnements lithiques, de chasse ou autres sont plus petits et sur un territoire élargis distant d'environ 30 à 50 km du camp principal et cela semble répondre au modèle que je propose.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 9:46

Carcasses abandonnées, j'ai énumérées les différentes raisons qui peuvent expliquer l'abandon de carcasses d'animaux, je pense qu'on peut aller un peu plus loin au niveau des explications, mais en tous cas, j'opte plus pour l'idée du besoin de gérer un planning des stocks en fonction de la saison des végétaux, animaux et du climat, mais, voici le résultat :

raisons :

nomades
pas de transport
doivent repartir :
pas assez nourriture sur place
danger (animaux prédateurs)
pas assez de temps (limite dans le temps pour se fournir en ressources)
rendez-vous social programmé
mauvais temps

réponse qui aurait dû être adoptée :
ils implantent un camp pour finir d'utiliser les carcasses
- oui, mais, ils ont trop de carcasses par rapport à la quantité de viande
- des raisons sociales les poussent à abandonner le camp (rencontre avec d'autres groupes programmées)
ils ont des moyens de transports et transportent la carcasse
- moyens de transports insuffisants

Si :
- ils sont nomades tout le temps et ont suffisamment de ressources
(peu probable sans doute ou mauvais exemple, cas particulier)
- les chasseurs n'ont pas le temps de traiter la carcasse car ils doivent repartir vers un autre site d'exploitation de ressources,
cela indique qu'ils sont limités dans le temps pour exploiter les différentes ressources
- il n'y a pas assez de ressources alimentaires sur place
cela indique que les ressources alimentaires ne sont pas abondantes partout
(peu probable sans doute ou mauvais exemple, cas particulier), cela pourrait alors poser des problèmes durant la saison froide
- danger, des animaux dangereux rodent
(peu probable sans doute ou mauvais exemple, cas particulier), ils sont mal préparés, mal organisés pour ne pas pouvoir faire face comme le reste du temps
- pas assez de temps :
ils sont limités dans le temps pour faire des stocks et doivent aller sur d'autres sites d'approvisionnement
(me parrait le plus probable, ils dépendent des saisons des végétaux et des animaux)
ils ont un rendez-vous social
- il fait mauvais temps et doivent repartir pour ne pas être bloqué
(pas durant la saison chaude, à moins que la pluie ou le vent soit aussi une contrainte)
(durant la saison froide : nécessité de rejoindre un site abrité pour passer une longue période de mauvais temps)
Revenir en haut Aller en bas
Dilet
Chasseur d'ours des cavernes
Dilet

Nombre de messages : 2033
Localisation : garrigues sud du Gardon
Date d'inscription : 16/02/2008

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 14:07

Dans ton post d'hier " Quel habitat au paléo. sup? " , la première des références que tu donnes , signale , pour les populations étudiées des zones arctiques , des déplacements en automne-hiver . Il semble qu'il y ait contradiction avec ton schéma .
" Ces camps ne doivent pas être trop près des fleuves pour éviter les crues. " dis-tu ; ils peuvent aussi être en hauteur : baume dans une falaise ou sur une terrasse alluviale haute , tout dépend  de l'approximation " pas trop près ".
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 14:42

Bonjour,
Effectivement, au fur à mesure que j'engrange des informations, je fais évolué mon point de vue. D'ailleurs, j'ignore s'il peut y avoir plus de 2 camps, on peut penser qu'1 camp d'hiver est possible et il s'agit de généralisation, car rien n'empêche de se déplacer à nouveau en hiver, excepté à cause des stocks, mais il est possible qu'il soit difficile de reconstituer des stocks l'hiver.
Il est décrit que les camps sont réutilisés, ce qui laisse penser que les groupes sont les mêmes à revenir sur place (selon le modèle choisit).
A la saison chaude, en revanche, s'il y a un camp près des gués pour tuer le gibier, rien ne dit que ce soit le même camp que durant la période du rut ou du frayage, on peut penser à l’existence d'autres campements de longue durée, toutefois, je sais seulement que le rassemblement des troupeaux se fait au moment où ils recherchent un gués pour traverser un cours d'eau et que cela tombe notamment pendant la période du rut. L'occasion de rassembler les hardes de femelles et les mâles isolés, même si l'appel des mâles ou la menstruation des femelles sont suffisant pour cela. Cela indique seulement qu'un camp est peut-être suffisant pour avoir un seul campement.
J'ai repris les calculs du paléontologue qui estime que 80% d'os et 20% de bois dans un feu permet de faire tenir un feu pendant 5h et de chauffer une tente pendant 24h.
J'ai fait des calculs pour un groupe de 30 personnes et je me rend compte en revanche, que ce modèle permet à un groupe familial de chasseurs-cueilleurs d'utiliser sur le corps du gibier suffisamment de viande toute l'année si on estime leur consommation à 70% de viande (sans compté d'autres types de protéines carnées) et que cela permet d'obtenir suffisamment d'os pour alimenter un feu toute l'année selon ce modèle aussi.
En revanche, se pose le problème du second foyer qu'on trouve souvent. Chez les Dolganes, on apprend que dès que les conditions météo sont bonnes, on place le foyer à l'extérieur, par conséquent dès qu'il fait beau, on fait la cuisine et les autres activités liées au feu dehors et dedans quand il fait mauvais, par conséquent, on peut conserver ce modèle-là, il ne s'agit pas alors de deux feux séparés, mais d'un feu identique qui a lieu soit dedans, soit dehors selon le temps.
Toutefois, certains problèmes se posent (ou pas).
En ce qui concerne le feu, s'il est composé majoritairement de bois et même si on a un trou au sommet de la tente, dégage du monoxyde de carbone, gaz qui ne s’élève pas,mais reste au niveau du sol, il faut une aération au niveau du sol, sauf que brûler majoritairement des os résout ce problème-là.
Par ailleurs, d'autres combustibles peuvent remplacer les os : lignite, graisse... Sauf qu'en général, l'approvisionnement au niveau des minéraux ou matières inorganiques est plus difficile à acquérir que des os si la source n'est pas proche du camp, quant à la graisse, elle est utilisée à d'autres fins, cela limite son utilisation.
Par conséquent autant d'animaux on mange, autant de feu on fait. Si on veut plus de feu avec des os, il faut tuer plus d'animaux et abandonner la viande au profit des os, je ne retiens pas ce modèle-là.
Au niveau de l'abandon des carcasses, j'ai oublié un autre cas : Si un homme tombe malade ou est blessé au cours de la chasse, on doit peut-être abandonné la carcasse pour fabriquer un brancard et transporter le blessé ou malade.
En revanche, se pose la question de la température des flammes pour le travail des peaux, des outils, armes de chasse. Ce travail demande l'utilisation de feu constitué de plus de bois sec ou de matériau similaire, mais, il y a une diffusion plus importante de gaz toxique, ce travail peut se faire uniquement à l'extérieur de la tente quand il fait beau.
En ce qui concerne la saison chaude, on a aussi besoin d'utiliser le feu, pour faire cuire l'alimentation et utiliser le feu pour le séchage ou fumage. En effet au Printemps a lieu la première migration d'animaux, l'occasion de faire des chasses de masse pour obtenir des provisions pour des périodes de nomadismes pour aller se fournir en ressources sur divers sites et même sinon veut faire du stockage.
Les températures sont positives, le meilleur moyen de conserver la viande, c'est le fumage, on peut sécher les peaux aussi pour préparer des bagages, des vêtements... Cette technique-là est plus rapide que le soleil.
En revanche, en ce qui concerne la chasse de l'automne pour l'hiver, aux portes de l'hiver, les températures devenant négatives, les viandes peuvent se conserver dans la glace.
En tous cas, si on constate que l'utilisation des os d'un animal est aussi importante que celle de la viande, cela permet de déterminer que les os ont de la valeur et qu'on ne l'abandonne pas facilement sauf si on a une forte abondance d'animaux et qu'on peut en tuer uniquement pour récupérer des os.
Si on part de ce principe, on peut alors éliminer des causes d'abandon des carcasses citées dans le post dernier. Et avec un peu plus d'informations dont je ne dispose pas forcément, on peut établir quelques causes probables pour lesquelles des carcasses d'animaux peuvent être abandonnées.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 18:01

Bonjour,
L'auteur de "Civilisation du Renne", du moins un article qu'on retrouve en moyenne et au minimum 10 à 40 rennes abattus par site, il ne donne pas d'éléments indiquant sur quelle durée ils ont été abattus, mais s'il veut dire qu'il estime à 10 rennes ou 40 abattus par site, cela laisse penser que le site a été occupé pendant 1 à 6 mois par un groupe du Paléolithique Supérieur, sans doute occupé l'hiver.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
ringot
Chasseur d'ours des cavernes
ringot

Nombre de messages : 1964
Age : 67
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 05/03/2009

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 19:14

L'occasion de rassembler les hardes de femelles et les mâles isolés, même si l'appel des mâles ou la menstruation des femelles sont suffisant pour cela.
Seules les femelles des grands singes, quelques races de primates, des éléphants et des chauves-souris sont menstruées comme les humains, c’est-à-dire dont l’endomètre s’écoule par le vagin. OK, les singes et les humains se ressemblent question physiologie…
Pour les mammifères placentaires qui connaissent une période de chaleur, leur endomètre se désintègre également miraculeusement dans le corps de l’animal sans avoir d’écoulement de sang. (source) Finalement, les femmes sont les seules de pas chanceuses qui doivent porter une simili couche pour adulte une fois par mois!
On appelle cela des « menstruations secrètes ».

En ce qui concerne le feu, s'il est composé majoritairement de bois et même si on a un trou au sommet de la tente, dégage du monoxyde de carbone, gaz qui ne s’élève pas,mais reste au niveau du sol, il faut une aération au niveau du sol, sauf que brûler majoritairement des os résout ce problème-là.
Par ailleurs, d'autres combustibles peuvent remplacer les os : lignite, graisse...

Trois choses:
- Un feu ouvert donc ayant un approvisionnement suffisant en oxygène ne produit quasiment pas de CO (Monoxyde de carbone) mais du CO².
- Je ne vois pas pour quelle  raison la combustion de la graisse des os donnerait des teneurs différentes en CO et CO² que celle du bois.
- Ce qui brûle dans les os est justement la graisse!

Quant à la graisse, elle est utilisée à d'autres fins, cela limite son utilisation.
As tu déja dépecé un animal en hiver?
Je peux te dire que ce n'est pas la graisse qui manque et donc on peut sans problème en utiliser une bonne partie comme combustible.

En revanche, se pose la question de la température des flammes pour le travail des peaux, des outils, armes de chasse.
-température des flammes pour le travail des peaux... ??? La seule utilisation du feu pour les peaux consiste à les enfumer et nessessite qu'une basse température.
En ce qui concerne le travail des outil, tu peux être plus précis... Je ne vois pas vraiment ce que tu veux dire, à part durcir la pointe d'un épieu, ce qui peut se faire avec le feu habituel du chauuffage ou de cuisine, ce ne doit pas être un problème.

on peut établir quelques causes probables pour lesquelles des carcasses d'animaux peuvent être abandonnées.
Lesquelles??? Personellement je ne vois pas, on n'abandonne jamais un bout de viande ni de peau ou de graisse!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steinzeiterlebnis.de
Dilet
Chasseur d'ours des cavernes
Dilet

Nombre de messages : 2033
Localisation : garrigues sud du Gardon
Date d'inscription : 16/02/2008

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 20:35

"Effectivement, au fur à mesure que j'engrange des informations, je fais évolué mon point de vue." dis-tu ,c'est le propre de toute intelligence ,humaine ou artificielle qui cherche à apprendre , la démarche est formatrice . Mais comme un certain nombre de ces infos sont déjà connues ( et un grand nombre à découvrir ou perdues ) est-ce que tu ne crains pas en fin de collecte d'arriver à une synthèse déjà formulée depuis un bon moment ?
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyVen 18 Jan 2019 - 9:41

Bonjour,
Je vais essayer du mieux que possible d'illustrer mes propos pour répondre aux différentes questions avec ce que je peux trouver sur Internet.
Au sujet de al première question, effectivement, je voulais dire oestrus.
en ce qui concerne le feu, le problème principal est la fumée qui risque d'envahir a tente, il faut l'évacuer.
Le chauffage au bois produit du monoxyde de carbone, exemple :
https://www.simplyfeu.com/blog/bois-compresse-buches-densifiees/chauffage-au-bois-attention-aux-intoxications-au-monoxyde-de-carbone/
https://www.centreantipoisons.be/monoxyde-de-carbone/le-monoxyde-de-carbone-co-en-d-tail/d-o-provient-le-co
https://fr.wikipedia.org/wiki/Intoxication_au_monoxyde_de_carbone
https://www.cecobois.com/bois-et-cycle-de-vie-du-carbone
Les arbres sont des puis à carbone car ils absorbent le CO2, cela fait parti des combustibles carbonés tels que le pétrole, le charbon qui sont issus de végétaux fossilisés et donc carbonés, en les brûlant avec un comburant tel que l'oxygène, on libère ce carbone dans l'atmosphère.
Le bois produit beaucoup de monoxyde de carbone.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dosage_du_carbone_de_surface
https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_de_feux
http://www.jeanduperrex.ch/Site/Combustion.html
http://www.bois.com/environnement/non-au-co2/puits-carbone
En ce qui concerne la graisse, je n'ai trouvé, pour le moment, que des informations concernant la combustion de la combustion de la graisse de la bosse de chameau :
https://www.maths-forum.com/chimie/les-bosses-des-chameaux-t15824.html
https://nosdevoirs.fr/devoir/499630
Au niveau du travail des armes ou outils :
il permet la réduction du taux d'humidité au niveau des peaux, des outils...
C'est ainsi que l'on peut durcir les peaux, le cuir, pour en faire des coffres ou autre
mais sinon, on peut voir un extrait ici :
http://www.samara.fr/enseignants/prehistoire/le-feu-prehistoire.html
Utilisations du feu : Durcissement des pointes d'épieux
Dès le Paléolithique, on peut trouver des exemples d'utilisation sur Internet.
Il existe des vidéos concernant des tribus d'Afrique ou d'Amérique qui utilisent ces procédés, sinon, on ajoute aussi du poison sur les pointes afin d'empoisonner le gibier à la chasse. On passe alors la pointe au-dessus du feu dans certains cas.
Le bois ou la paille sont des combustibles à production de feux secs, alors que la graisse produisent des feux gras, le bois sec produit plus de chaleur en peu de temps et des flammes plus chaudes :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Flamme_(combustion)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Combustible_fossile
plus forte est la combustion et plus forte est l'énergie libérée.
En ce qui concerne l'hygiène et le fait que Louis XIV ne prenaient pas beaucoup de bains. Pour revenir à ce sujet-là, il faut savoir que cette pratique de ne pas prendre de bain qui remonte au Moyen-Age est liée à des tabous religieux liées au catholicisme, il s'agit plutôt d'une régression, mais chez les égyptiens, les grecs ou les romains, les bains existaient.
synthèse formulée depuis un long moment :
je n'ai pas trouvé les informations au fil de mes lectures
seulement dans le livre "civilisation du renne"
c'est le seul où je trouve un modèle similaire à celui que j'ai formulé
après consultation des bulletins des sociétés d'archéologique, je trouve des fragments de réponse seulement
le but est de vérifier si un modèle est possible
bien entendu, il n'est pas possible de prouver que le modèle a été appliqué conformément aux principes qu'il établit
si le modèle en question était pleinement reconnu, il serait largement diffusé
en revanche, ce n'est pas le cas et en ce qui concerne nos citoyens, il y a confusion entre :
Paléolithique inférieur, moyen et supérieur, chacun pense que la vie était la même durant ces différentes périodes.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyVen 18 Jan 2019 - 10:11

Bonjour, un oubli :
raisons concernant l'abandon des carcasses :
-nomadisme
-pas de transport
-doivent repartir :
. pas assez nourriture sur place
. danger (animaux prédateurs)
. pas assez de temps (limite dans le temps pour se fournir en ressources)
. rendez-vous social programmé
-mauvais temps
-chasseur malade ou blessé à transporter à la place d'os
Denis
Revenir en haut Aller en bas
ringot
Chasseur d'ours des cavernes
ringot

Nombre de messages : 1964
Age : 67
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 05/03/2009

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyVen 18 Jan 2019 - 13:17

Le chauffage au bois produit du monoxyde de carbone, exemple :
https://www.simplyfeu.com/blog/bois-compresse-buches-densifiees/chauffage-au-bois-attention-aux-intoxications-au-monoxyde-de-carbone/
https://www.centreantipoisons.be/monoxyde-de-carbone/le-monoxyde-de-carbone-co-en-d-tail/d-o-provient-le-co
https://fr.wikipedia.org/wiki/Intoxication_au_monoxyde_de_carbone

https://www.cecobois.com/bois-et-cycle-de-vie-du-carbone

 
As tu remarqué que tous les liens cités parlent de feu dans des réchauds, poeles ou autres appareils là où l'approvisionnement est souvent insuffisant, ce qui n'est pas le fait d'un feu "ouvert"???

Pour revenir à ce sujet-là, il faut savoir que cette pratique de ne pas prendre de bain qui remonte au Moyen-Age est liée à des tabous religieux liées au catholicisme,
Le fait qu'au Moyen-Âge les gens ne prennaient pas de bains et étaient crades est une légende réfutée depuis déja pas mal de temps:
Va voir les liens suivants:
http://www.racontemoilhistoire.com/2015/03/lhygiene-au-moyen-age-au-bain-savon-fait-peau-douce/
http://medieval.mrugala.net/Bains/Bains.htm
https://www.persee.fr/doc/medi_0751-2708_2002_num_21_43_1553
http://www.bibliotheque.toulouse.fr/classpat_hygiene_moyen_age.pdf
Et il y en aplein d'autres!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steinzeiterlebnis.de
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyVen 18 Jan 2019 - 14:43

Bonjour,
Effectivement, c'est parce que ces sites parlent du danger de la production de monoxyde de carbone à l'intérieur, il me semble que ceux-là ne parle pas de l'intérieur :
http://www.congopage.com/Mefiez-vous-de-la-fumee-de-bois
https://www.picbleu.fr/page/monoxyde-de-carbone-le-tueur-invisible
En revanche, en ce qui concerne notre sujet, il s'agit de production de monoxyde de carbone à l'intérieur de la tente au Paléolithique, la production de monoxyde de carbone à l'extérieur ne concerne pas notre sujet.
Pour les bains, effectivement, par ailleurs, la nudité pausait un problème aussi.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
Dilet
Chasseur d'ours des cavernes
Dilet

Nombre de messages : 2033
Localisation : garrigues sud du Gardon
Date d'inscription : 16/02/2008

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyVen 18 Jan 2019 - 18:34

" Pour les bains, effectivement, par ailleurs, la nudité pausait un problème aussi." dis-tu : moins la nudité que le fait que les étuves ont fini par être associées aux bordels ( la pratique des massages " spéciaux" n'est pas nouvelle Shocked ) donc à des lieux de désordre possible . Au fil du temps , aller aux étuves n'était plus compris comme uniquement aller faire trempette dans de l'eau tiède + ou - crasseuse pour se laver . En plus les théories médicales du XVII° n'étaient plus favorables aux bains .
Si tu fais des recherches seulement sur internet , en fonction uniquement de mots-clés , tu vas tomber sur des infos très bonnes , très mauvaises , hors-sujet ou anachroniques : à toi de les trier de façon pertinente ( comme avec des bouquins , mais il y en a plus , ce qui complique la tâche ) avant de les utiliser à bon escient .
Revenir en haut Aller en bas
Altan
Chasseur d'ours des cavernes
Altan

Nombre de messages : 3936
Localisation : Meulan en yvelines 78250
Date d'inscription : 07/04/2009

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Transport au paleo   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 26 Fév 2019 - 5:27

Je reviens sur un vieux post concernant
Le transport au paleo, je pense qu'ils devaient utiliser des sortes de Travois identiques à ceux 
Qu'utilisaient les amerindiens pas comme je l'ai vu sur des représentations dans des livres  transportant les peaux et les perches des huttes à deux sur les epaules, j'ai un peau de bison et elle pèse son poids ! Peut être les chiens et les rennes à une certaines époque les Sam de Finlande s'en servent depuis des milliers d'années pourquoi
Pas plus tôt ?
Revenir en haut Aller en bas
ringot
Chasseur d'ours des cavernes
ringot

Nombre de messages : 1964
Age : 67
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 05/03/2009

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMar 26 Fév 2019 - 11:03

Altan a écrit:
Je reviens sur un vieux post concernant
Le transport au paleo, je pense qu'ils devaient utiliser des sortes de Travois identiques à ceux 
Qu'utilisaient les amerindiens pas comme je l'ai vu sur des représentations dans des livres  transportant les peaux et les perches des huttes à deux sur les epaules, j'ai un peau de bison et elle pèse son poids ! Peut être les chiens et les rennes à une certaines époque les Sam de Finlande s'en servent depuis des milliers d'années pourquoi
Pas plus tôt ?
Au sujet de chiens de traineau, entre autres quelques infos dans cet interessant article.
https://m.phys.org/news/2019-02-ancient-people-high-latitude-arctic-well-developed.html?fbclid=IwAR0C1sZK0XBVIDEwKp-_eMy2BibZ10d5zEF0aE1QJ8XJUt8_Drmzowli7h8#jCp
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steinzeiterlebnis.de
bernard
Chasseur d'Aurochs
bernard

Nombre de messages : 432
Age : 62
Localisation : Est de Paris
Date d'inscription : 15/06/2006

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptyMer 27 Fév 2019 - 9:50

Et quelques bricoles sur les chiens de portage là dedans:
https://www.sciencedaily.com/releases/2019/02/190221122922.htm
Revenir en haut Aller en bas
denisdu31
Chasseur d'Antilopes Saïga


Nombre de messages : 175
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/10/2018

quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 EmptySam 2 Mar 2019 - 10:49

Bonjour,
Merci pour ces informations, en revanche, mes réflexions portent sur le Paléolithique Supérieur et ne vont pas au-delà de 12.000 ans.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?   quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ? - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
quels transports au paléo ? Nomades ? Sédentaires ?
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» douleurs dentaires
» NV: quels aliments?
» Quels sont les effets du magnétisme sur les choses, nous, la terre et l’univers au complet ?
» MAL DES TRANSPORTS
» Quels sont les tableaux les plus connus de Hopper?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PaleoBox  :: Expérimentation :: Habitat-
Sauter vers: